Blog

LeDruide version 10

Une nouvelle version

Après plus de sept années sans changements majeurs, ledruide.net fait peau neuve et arrive avec sa nouvelle version numérotée 10. J’ai voulu garder une interface sobre, parsemée de petites animations en HTML/CSS/JS. La navigation se devait d’être ergonomique en privilégiant l’accès au contenu plutôt qu’à un rendu tap-à-l’œil. Les différentes catégories ont été réunies sous une seule et même adresse. J’ai appliqué le principe du less is better en ne gardant qu’un seul site. Donc plus de bricolage en tous sens, plus de modules externes à maintenir comme la galerie photo notamment. J’en ai surtout fini avec Wordpress et son interface d’administration, ses failles de sécurité et ses maintenances préventives ; le site est maintenant statique et redevient un petit site personnel sans prétention. Il est développé avec Hugo, passe par du HTTPS en natif et n’a pas de dépendances externes.

Ce projet de mise à jour est la suite logique de mon initiative visant à me réapproprier mon espace numérique. J’ai déjà fermé mes comptes Facebook, Instagram, Twitter, 500px, et autres ; finalement, je ne les utilisais que très peu. Ce site me permettra donc de développer mes actualités, de vous montrer mes dernières photos et de faire quelques articles un peu plus détaillés.

Pour la partie réseaux sociaux, vous pouvez me trouver sur Mastodon ou je traite un peu plus de mon côté AdminSys. Sinon, ça peut se faire en direct pour ceux qui me connaissent de visu.

L’histoire du site LeDruide.net

Depuis 2001, je prends beaucoup de plaisir à faire des sites web.

Bien évidemment,le site ledruide n’existait pas sous cette forme, car en cette période, c’était la grande époque de la découverte du HTML et du CSS. Et pour ceux qui s’en souviennent, nous passions notre temps à régler des problèmes de positionnement à coups de balises <table>, de template Photoshop, agrémenté d’un soupçon de dynamisme grâce au PHP.

J’ai bien tenté de retrouver quelques captures d’écrans des premières versions du site, mais malheureusement je n’en ai pas trouvé d’exploitable. Il faudra que je m’y penche un peu plus sérieusement, car l’évolution vaut le détour.

Hébergement

Au départ, mes projets étaient hébergés gratuitement sur les serveurs des copains (fantasya, opalines, nirvanet…). C’est en 2004 que je décide d’acheter – ou devrais-je dire louer – le nom de domaine ledruide.net.

Je choisis un hébergeur local, proche de chez moi : OVH, qui deviendra plus tard un incontournable dans le domaine de l’hébergement.

Je reste longtemps chez eux, mais en 2017, je crois, je décide de déplacer mes données vers un autre hébergeur qui soit un peu plus à taille humaine : o2switch. Ce que j’apprécie chez eux, c’est leur réactivité et la qualité de leurs réponses quand j’ai un problème technique (exemple : configuration avancée d’un .htaccess complexe). J’apprécie aussi le fait d’avoir une offre tout compris qui simplifie la gestion au quotidien.

Outils et moteurs de sites

Le site s’est très vite automatisé. Le début des weblogs m’a fait choisir la solution Dotclear, pour laquelle j’éprouve encore aujourd’hui une sympathie particulière. Le code est propre, simple, de qualité.

C’est plus tard que je passe le site sous Wordpress. Mes relations seront plus difficiles, mais comme c’est un outil que tout le monde utilise, je fais le gros dos et je profite de la multitude de plug-ins pour obtenir un rendu agréable.

Et aujourd’hui ? J’ai eu du mal à me décider ; j’avais le choix entre plusieurs « moteurs », mais je voulais surtout revenir sur les bases de la programmation. De Gulp, en passant par Ghost, ce sera finalement Hugo qui me conviendra le mieux… pour le moment tout du moins.

Code

En ce qui concerne la programmation, j’ai commencé à programmer avec le bloc-notes de Windows, puis très vite avec Notepad++. Aujourd’hui, j’alterne entre Sublime text et Atom.

Le grand changement, avec la dixième version de ce site, a été de revenir aux bases de la programmation et de me concentrer sur la partie design en HTML/CSS.

Les outils ont beaucoup évolué. Le HTML5-CSS3 se combine maintenant avec du SASS, du JavaScript… Cela permet d’avoir des fonctionnalités avancées, proches de ce j’obtenais avec le PHP, mais il faut quand même une sérieuse période d’adaptation. Ah oui, j’ai aussi pris l’habitude d’écrire mes textes au format Markdown ; c’est une syntaxe qui est simple à prendre en main. Je l’utilise pour toutes mes notes et documentations.

Tous les billets du blog

Filtre par catégories :  Tous blog photo rando dev

2019

2017

2016

2012

2010

2009

Haut